Lauréats, finalistes et prix spéciaux

Découvrez les 3 prix spéciaux des 37es prix Gémeaux et leur lauréat.e.s !

Prix Gémeaux des artisan.e.s

Frank Ruszczynski est le lauréat du prix Gémeaux des artisan.e.s !

 

Frank Ruszczynski est un 1er assistant à la réalisation émérite qui a contribué à l’essor ce métier au Québec. Né en France de parents polonais, il s’installe à Montréal, où il obtient un baccalauréat en éducation à l’Université de Montréal et poursuit des études en communication à l’Université Concordia. Il débute son parcours professionnel comme photographe pigiste, puis devient intervieweur à la radio de Radio-Canada. La télévision et les films le fascinent depuis son plus jeune âge. Il a même déjà feint d’être malade pour voir un film de cowboy à la télévision au lieu d’aller à l’école. Frank plonge donc dans le milieu du cinéma à la fin des années 1970 et travaille sur une myriade de productions américaines en tant que 2e assistant-réalisateur. 

Fort de cette expérience, Frank fait le saut en télévision dès les débuts de la production de séries lourdes au Québec et devient 1er assistant à la réalisation au milieu des années 1980. Il enchaîne les tournages des sériesLance et compte 1, 2 et 3, puis poursuit avec Les filles de Caleb. Il a œuvré sur des dizaines de séries télé et films depuis, collaborant notamment avec Jean Beaudin, Louis Choquette, Luc Picard et Alexis Durand-Brault. De nombreux plateaux ont pu bénéficier de son expertise inestimable et de sa présence bienveillante. Ses collègues le qualifient de jovial, méticuleux et innovateur.

Frank a grandement contribué à établir les bases du métier d’assistant-réalisateur ainsi qu’à faire évoluer la profession tout au long de sa carrière. Plusieurs méthodes de travail, aujourd’hui largement répandues, lui sont attribuables. Il est le premier à avoir intégré l’informatique au poste de 1er assistant à la réalisation. Lorsqu’il travaillait sur la série Lance et compte, il a commencé à utiliser l’expression CCM pour faire référence aux départements de costumes, coiffure et maquillage. L’abréviation fait maintenant partie du jargon courant du milieu. Durant sa carrière se déployant sur près de 40 ans, Frank Ruszczynski a été un collaborateur d’exception aimé de tous sur les plateaux.

Crédit photo : Paul Ducharme

 

À PROPOS DU PRIX GÉMEAUX DES ARTISAN.E.S


Avec le prix Gémeaux des artisan.e.s, l’Académie veut souligner au public et à l’industrie le travail, l’accomplissement et l’apport remarquables d’un.e artisan.e.

Le prix honore une personne œuvrant derrière la caméra pour l’ensemble de sa carrière exceptionnelle, sa pérennité et son implication dans l’industrie canadienne francophone télévisuelle ou numérique.

Pour être admissible, l’artisan.e* doit oeuvrer dans l’industrie canadienne francophone télévisuelle ou numérique.

*Personne oeuvrant dans les secteurs télévisuel ou numérique de la réalisation, des textes et de la scripte-édition, de l’image et de l’éclairage, de la recherche, de la postproduction, du son, de la musique, des décors, du maquillage, de la coiffure, des costumes, de l’habillage graphique et des effets spéciaux, de la direction de production, la coordination de production, de la régie, etc.

 

Prix Gémeaux de la relève

Schelby Jean-Baptiste est la lauréate du prix Gémeaux de la relève !

 


 

À PROPOS DU PRIX GÉMEAUX DE LA RELÈVE

Avec le prix Gémeaux de la relève, l’Académie veut souligner au public et à l’industrie le talent de la relève d’ici et ainsi assurer une perspective d’emploi aux nouveaux.elle.s joueur.euse.s de l’industrie et promouvoir leur talent. Le prix est remis à un.e artiste ou un.e artisan.e débutant sa carrière et qui se démarque pour son innovation, sa créativité et son originalité, et ainsi être considéré.e comme une découverte prometteuse pour l’industrie de demain. Une bourse en argent accompagnera la récompense. Pour être admissible, l'individu doit : Être un.e artiste ou un.e artisan.e de 35 ans et moins ; Être canadien.ne francophone ; Oeuvrer dans l’industrie de la télévision ou des médias numériques depuis peu ; S’être démarqué.e, dans une oeuvre télévisuelle ou numérique, entre le 1er mai 2021 et le 30 avril 2022 par son talent, sa créativité, son innovation et son originalité prometteurs.

Schelby-Jean Baptiste était finaliste aux côtés de Philippe Grenier, Amélie Hardy, Marie Émilie Rowe et Kimberley Ann Surin.

Crédit photo : Paul Ducharme

Prix Gémeaux de la production s'étant le plus illustrée à l'étranger

C’EST COMME ÇA QUE JE T’AIME est lauréat du prix Gémeaux de la production s'étant le plus illustrée à l'étranger !

 

À PROPOS DU PRIX GÉMEAUX DE LA PRODUCTION S'ÉTANT LE PLUS ILLUSTRÉE À L'ÉTRANGER

Le marché mondial des contenus étant plus compétitif que jamais, rayonner à l’international est un exploit. Dans le but de reconnaître les efforts d’exportation et le rayonnement des productions canadiennes francophones à l’étranger, le conseil d'administration de l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision – section Québec a créé, dans le cadre des prix Gémeaux, le prix Gémeaux de la production s’étant le plus illustrée à l’étranger. Une manière de reconnaître ces succès à l’international et de récompenser ces ambassadeur.drice.s qui font honneur au talent d’ici.

Le prix Gémeaux pour la production s’étant le plus illustrée à l’étranger récompense une production canadienne de langue française pour la télévision ou les médias numériques qui s’est démarquée dans un marché étranger lors des trois années suivant sa diffusion originale francophone au Canada* par :
— ses diffusions telles quelles ou adaptées, par un diffuseur à l'étranger (incluant les plateformes numériques), c’est-à-dire autre que canadien francophone ;
— ses prix reçus à des festivals ou concours internationaux.

* Une production ne peut s’inscrire qu’une seule fois à ce prix à l’intérieur des trois années suivant sa diffusion originale francophone au Canada.
Une production inscrite dans les dernières éditions de ce prix, peut tout de même s'inscrire à nouveau cette année si elle respecte les critères d'admissibilité.

 

Voici la liste des productions qui étaient finalistes :

BÊTE NOIRE - Louis Bolduc, Vincent Gagné, Patrick Lowe, François Rozon (Encore Télévision)

C’EST COMME ÇA QUE JE T’AIME - Catherine Faucher, Joanne Forgues (Productions Casablanca)

DISTRICT 31 - Fabienne Larouche, Michel Trudeau (Aetios Productions)

FÉLIX, MAUDE ET LA FIN DU MONDE - Julia Langlois (Trio Orange)

PORTRAIT-ROBOT - Alexis Durand-Brault, Sophie Lorain (Les productions ALSO)

 

Crédit photo : Maryse Boyce